L’industrie de la construction au temps de la COVID-19 : bouleversements et adaptation

L’année 2020 et le coronavirus marqueront très certainement l’histoire. Nous devons oublier nos anciennes habitudes et nous consacrer aux nouvelles mesures dictées par ce raz-de-marée qu’est la COVID-19. Cette crise sans précédent a complètement bouleversé nos vies, notre quotidien et nos techniques de travail. Aucun domaine n’a été épargné et plus rien ne reviendra exactement comme avant.

L’industrie de la construction, durement touchée, a dû s’adapter rapidement pour respecter de rigoureuses normes de sécurité et protéger ses travailleurs. Elle continue d’ailleurs de le faire, et ce n’est que le commencement.

Une reprise prudente

 

Depuis le 11 mai, les activités ont repris sur tous les chantiers de construction. Toutefois, plusieurs mesures ont été mises en place et peuvent causer un impact sur les travaux et les échéanciers.

Après avoir validé chaque jour l’état de santé de ses travailleurs, l’employeur doit planifier les travaux en fonction du respect de la distanciation physique. Par sa nature, la construction est souvent un domaine de proximité et cette simple mesure représente à elle seule un défi de taille.

Sur les chantiers, des mesures d’hygiène strictes doivent être respectées. Lavage des mains fréquent, désinfection régulière des surfaces et, lorsque possible, interdiction de partager les outils entre les travailleurs.

À tout cela s’ajoutent des procédures spécifiques si un collègue a été infecté par la COVID-19 ou qu’un lieu de travail a été contaminé. La prudence prime et rien n’est laissé au hasard.

Des répercussions à long terme

 

Malheureusement, personne ne peut prévoir quand cette crise sera derrière nous pour de bon ni quelles marques elle laissera à long terme. Nous sommes en droit de penser que certains impacts seront permanents et que plusieurs changements sont là pour rester. Le coronavirus marquera probablement à jamais le visage de la construction, et pas seulement dans les méthodes, mais aussi dans les plans.

Certains domaines plus touchés devront revoir complètement leurs méthodes de travail et repenser la configuration de leurs bureaux, salons ou cliniques pour respecter les nouvelles mesures sanitaires.

Des changements dans l’environnement médical

 

Cette situation impacte particulièrement les cliniques médicales, médico-esthétiques et dentaires, qui font face à des normes plus strictes depuis quelques semaines. Pour assurer la santé et la sécurité tant des patients que des employés, ces règles et mesures s’étaleront possiblement sur les mois et années à venir.

Qui dit nouvelles normes dit nouveaux défis à relever et organisation à repenser. Autrement dit, la configuration actuelle doit être adaptée pour offrir un milieu sécuritaire et réglementaire, sans négliger le côté fonctionnel et convivial.

Si ce n’est déjà fait, il faudra revoir les aires communes, comme l’accueil et la salle d’attente, pour respecter la distanciation physique. Pour les cliniques dentaires, qui offrent souvent leur service dans des bureaux ouverts, les patients doivent maintenant, idéalement, être traités dans des pièces fermées.

Rapidement, la plupart des cliniques ont trouvé des solutions temporaires. Mais à long terme, il sera probablement plus question de réaménagement et de rénovation pour répondre aux nouvelles normes.

Pour la suite…

 

Chez Protech, nous avons à cœur la santé et la sécurité de nos clients et de nos travailleurs. D’une part, nous avons mis en place des règles strictes sur les chantiers; de l’autre, nous pouvons vous aider avec la configuration de votre clinique, de votre restaurant ou de votre commerce. Notre équipe travaille sans relâche pour vous aider à y voir plus clair et pour éviter les répercussions sur vos affaires. Contactez-nous pour discuter des solutions qui s’offrent à vous. Serrons-nous les coudes et nous traverserons cette épreuve tous ensemble!

Défiler vers le haut